Le porte-voix

Actualités du CEPEO

AccueilNouvellesPerlin, la nouvelle coqueluche du Sommet

Perlin, la nouvelle coqueluche du Sommet

Par Stéphane Lajoie, agent d’animation culturelle

La semaine dernière, l’École secondaire publique Le Sommet a officiellement  un nouvel élève tout spécial : Perlin, le futur chien-guide MIRA.

Les élèves se sont amusés à le cajoler et le chiot  s’est rapidement fait une nouvelle bande d’amis.

« Il est trop mignon », a lancé une élève. « Je veux le ramener chez moi »a rajouté une autre.

Fidèle compagnon du travailleur social Jonathan Poulin, Perlin passera les 14 prochains mois au Sommet, question de socialiser avec les élèves et grandir dans un milieu où ça bouge et où l’action est omniprésente.

Rappelons que la Fondation MIRA est un organisme qui a pour objectif d’accroître l’autonomie des personnes handicapées et de favoriser leur intégration sociale en leur fournissant gratuitement des chiens développés et entraînés pour répondre à leurs besoins en adaptation et en réadaptation.

Perlin, un élève pas comme les autres au Sommet.

Perlin, un labernois de 11 semaines, est le cinquième chien-guide à arpenter les couloirs du Sommet. Nouvelle coqueluche de l’école, sa popularité n’aura d’égal que son service et son caractère enjoué. Tout comme les élèves, il est au Sommet pour apprendre et grandir dans un milieu social sain et valorisant.

«Durant la journée, les jeunes vont pouvoir le flatter, mais il ne peut pas sauter sur ceux ou les mordiller, a-t-il expliqué. Il est important de ne pas lui donner de la nourriture de table ou des gâteries. Perlin a un foulard rouge, ce qui signifie qu’il est en famille d’accueil. Lorsqu’il sera prêt pour son entraînement avec harnais, il retournera chez Mira et aura un foulard bleu. À ce moment-là, les gens ne pourront plus le toucher lorsqu’il aura son harnais. »

Puisque Jonathan Poulin partage son temps entre le Sommet et l’École élémentaire publique Nouvel Horizon à Hawkesbury, Perlin aura la chance de rencontrer des élèves de tous âges. Le but du programme de familles d’accueil de MIRA est d’exposer le chien à des environnements sociaux et urbains dans lesquels il sera plus tard amener à travailler. Le rôle du parent d’accueil est de s’assurer que le chien devienne un compagnon de vie agréable et alerte et qu’il soit prêt à affronter une multitude de situations avec calme et autonomie.

« J’espère que la présence de Perlin apportera quelque chose à l’école et aux élèves, que ce soit au niveau de la zoothérapie ou du climat scolaire positif, a conclu Jonathan Poulin. Il pourra sûrement aider des jeunes qui ont de l’anxiété et il sera facile d’approche pour tous.

Il ne faut pas oublier que Perlin est un chiot et qu’il n’a pas encore la maturité d’un chien adulte. Il est donc important de ne pas faire de gestes brusques en sa présence et de toujours demander la permission à M. Poulin avant de le flatter.

 

Le travailleur social Jonathan Poulin et son chien Perlin.