Le porte-voix

Actualités du CEPEO

AccueilNouvellesLe CEPEO souligne la Journée nationale des peuples autochtones

Le CEPEO souligne la Journée nationale des peuples autochtones

En ce 21 juin, soit la Journée nationale des peuples autochtones, nous aimerions honorer les inestimables réalisations et contributions des Inuits, Métis et Premières Nations du Canada. Nous reconnaissons aussi la diversité et la richesse des nations représentées chez les élèves et membres du personnel du CEPEO.  

Le caractère symbolique de cette journée, le solstice d’été et la plus longue journée de l’année, ne nous échappe pas. À travers le Canada, cette journée est marquée par des cérémonies et des célébrations soulignant la contribution des peuples autochtones.

PNMI-2.jpg

Murale faite à l’école secondaire publique Le Sommet par l’artiste franco-ontarienne Mique Michelle

Nous réfléchissons aussi sur le fait que nous sommes tous des gens issus des traités – le CEPEO dévoile de façon systémique un protocole de reconnaissance des territoires autochtones dans le but d’encourager la prise de conscience par rapport aux terres sur lesquelles nous vivons. En concert avec les communautés autochtones locales, nous bâtissons des relations réciproques de partage et d’apprentissage afin de développer des relations basées sur le respect et la confiance.

PNMI-4.jpg

Grand-mère Francine Payer qui enseigne la Roue de Médecine à des élèves de l’école élémentaire publique Centre-Nord

C’est en travaillant en alliance avec les peuples autochtones afin de dépasser les frontières culturelles que nous prendrons la mesure du savoir autochtone, riche et sage, et que nous tenterons de répondre aux enjeux d’importance nationale : l’accès à l’eau et à la nourriture saine, l’agriculture et le développement durable, le langage et la représentation équitable, ainsi que la vérité qui nous guidera vers la réconciliation.

Victoria Bergeron, fière autochtone de la nation Saulteaux et élève de la 6e année de l’école élémentaire publique L’Équinoxe à Pembroke, a été nominée pour le Prix James Bartleman, une reconnaissance pour le talent de composition écrite des jeunes autochtones. Nous aimerions vous partager son poème qu’elle dédie aux autochtones qui ont perdu leur vie, ou qui contemplent le suicide. C’est un sujet qu’elle tient à cœur, pareillement à plusieurs adolescents au Canada, car elle-même a passé des moments difficile. En réponse à l’épidémie de suicide et de troubles de santé mentale sur plusieurs réserves autochtones, Victoria a voulu nous sensibiliser à l’importance de vivre sa culture pour les adolescents autochtones. Selon elle, participer aux cercles de discussion, avoir l’occasion de parler avec et d’apprendre des Aînés aident aux jeunes autochtones à se sentir connectés à leur communauté. Dans ce contexte, il n’y a pas de pression ou d’attente – c’est un espace sécuritaire à l’intérieur duquel ils peuvent développer des stratégies de santé mentale tout en approchant la culture comme traitement. Quelle excellente prise de conscience par rapport à l’importance de la culture et la famille dans la guérison collective! Cliquez ici pour accéder à son poème.

IMG_1928.jpg

Rosabelle, une Anishnabe d’ascendance Ojibwa

Plusieurs de nos écoles ont profité de cette journée pour célébrer la culture autochtone! En effet, l’école élémentaire publique Cité Jeunesse a accueilli Rosabelle, une Anishnabe d’ascendance Ojibwa, qui a exécuté une danse dans sa robe à clochettes, confectionnée par sa grand-mère (Kokum) et ses mocassins brodés. Merci Rosabelle d’avoir partagé ta culture avec nos élèves.

 

Édith Dumont, directrice de l’éducation du CEPEO, tenait à à écrire un petit mot en honneur de la Journée nationale des peuples autochtones.

« Les peuples autochtones et la grande famille du CEPEO partageons des valeurs communes. La protection et le respect de l’environnement, le respect de soi et de l’autre, l’inclusion et l’empathie sont parmi celles-ci. En effet, ces vertus sont bien présentes dans toutes nos écoles et fièrement partagées par nos élèves et notre personnel. » – Édith Dumont

Mot de la directrice – Journée nationale des autochtones

 

Article par Laurie Crawford, enseignante et conseillère pédagogique du CEPEO, passionnée en matière d’éducation autochtone.