Communiqué de presse

AccueilNouvellesDeux écoles se démarquent et reçoivent la reconnaissance du rendement scolaire Dre-Bette-M.-Stephenson!

Deux écoles se démarquent et reçoivent la reconnaissance du rendement scolaire Dre-Bette-M.-Stephenson!

OTTAWA, le 10 mai 2019 Le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) est fier de l’obtention par deux de ses écoles, l’école élémentaire publique Madeleine-de-Roybon à Kingston et l’école secondaire publique Louis-Riel à Ottawa, de la Reconnaissance du rendement scolaire Dre-Bette-M.-Stephenson par l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) pour ses pratiques exemplaires.  

 

École élémentaire publique Madeleine-de Roybon à Kingston

L’école élémentaire publique Madeleine-de-Roybon se distingue par ses stratégies pour intéresser les élèves à leur apprentissage en numératie.

L’école a formé une équipe de la réussite composée de trois enseignants leaders, deux enseignantes-ressources et deux membres de la direction de l’école. Cette équipe a participé à l’élaboration et à la révision du plan d’amélioration de l’école afin de cibler les priorités et les stratégies à mettre en œuvre pour assurer la réussite des élèves.

L’école a développé la méthodologie Thinking Classroom ou la classe pensant en installant de grands tableaux blancs dans les corridors afin que les élèves puissent travailler debout dans des endroits décloisonnés. Ce travail à la verticale contribue au rendement en numératie parce que les élèves sont engagés et communiquent verbalement leurs démarches. Les besoins d’apprentissage sont établis lors de consultations et selon les résultats aux questionnaires administrés par l’OQRE. L’école analyse les progrès en examinant les données des bulletins scolaires et en les comparant à celles des années précédentes. Elle tient compte également des résultats des cohortes afin de voir s’il y a eu une amélioration entre le test de l’OQRE du cycle primaire et celui du cycle moyen.

De plus la présence d’un enseignant spécialiste en numératie, qui planifie avec les enseignantes et enseignants de la 1re année à la 6e année et les accompagne en salle de classe, est un réel atout pour le personnel enseignant et pour les élèves. Cela leur permet d’être mieux outillés pour enseigner les mathématiques tout en réduisant l’anxiété associée aux pratiques pédagogiques. La présence de multiples intervenants, utilisant diverses stratégies gagnantes, assure un enseignement de qualité aux élèves. Les progrès des élèves sont mesurés par une analyse des données du rendement aux tests de l’OQRE et des réponses des élèves aux questionnaires de l’OQRE concernant l’attitude à l’égard des mathématiques. Cette initiative a permis à l’école de constater l’importance de miser sur l’esprit de développement.

 

École secondaire publique Louis-Riel à Ottawa

A l’école secondaire publique Louis-Riel, un local de la réussite est proposé aux élèves avec la présence de différents membres du personnel enseignant (enseignantes de la réussite, enseignante-ressource et éducatrices spécialisés) qui sont à leur disposition tout au long de la journée. Les élèves ayant des défis dans une matière, les élèves ayant un plan d’enseignement individualisé (PEI), ou les élèves qui ont besoin d’une aide ponctuelle peuvent en tout temps y recevoir une aide personnalisée. Les besoins des élèves sont établis par les titulaires de classe, par l’équipe de la réussite ou par les élèves qui décident eux-mêmes de venir chercher de l’aide. Le local accueille quotidiennement plus de 50 élèves et offre un milieu d’apprentissage rassurant qui répond aux besoins de tous, peu importe leurs défis. Les élèves ont développé une relation de confiance avec les intervenantes et les intervenants du local.

De plus, l’école administre un test de mathématiques une fois par semestre pour tous les élèves de 7e et 8e année. La mise en commun des résultats au sein de l’équipe de la réussite permet au personnel enseignant en mathématiques de mettre l’accent sur les compétences à améliorer en salle de classe. Les défis de chaque élève sont notés et pris en compte par le personnel enseignant responsable de la réussite du cycle intermédiaire. Lors de la transition au secondaire (de la 8e à la 9e année), il y a un échange d’informations entre les membres du personnel enseignant du cycle intermédiaire et les enseignantes de la réussite du secondaire. Des cliniques en mathématiques sont offertes aux élèves de 9e année dès la rentrée scolaire pour répondre à leurs besoins et défis. L’école se réjouit de la forte participation volontaire des élèves aux clubs de devoirs en mathématiques qui ont lieu à la période du dîner, avant les heures de classe et à la fin des classes.

« Cette année encore, nous sommes fiers de voir les résultats de notre approche pédagogique novatrice auprès de nos élèves. Cela confirme notre expertise et l’impact de méthodes d’enseignement qui engagent les élèves dans leurs apprentissages et dans des projets authentiques.  Les stratégies mises en place comme la classe collabo-réflexive (Thinking Classroom) ou les centres de la réussite soutiennent le développement d’une culture axée sur la résolution de problèmes et offrent aux élèves l’occasion de construire leur compréhension et leur raisonnement tout en accroissant leurs habiletés de communication, de collaboration et de pensée critique! Aujourd’hui, l’engouement est tel chez les enseignants qu’ils transposent ces méthodes d’enseignement dans l’ensemble des matières pour  le plus grand bénéfice de nos élèves. » affirme Édith Dumont, directrice de l’éducation au CEPEO.

Chaque année, l’OQRE rend hommage aux écoles de la province qui utilisent efficacement les données de l’OQRE pour améliorer et soutenir les progrès de leurs élèves. Ces écoles reçoivent la Reconnaissance du rendement scolaire Dre-Bette-M.-Stephenson (RRSDBMS).

Les écoles reconnues par le programme RRSDBMS ont utilisé efficacement les données de l’OQRE et d’autres renseignements pour mettre au point des stratégies pédagogiques efficaces adaptées au contexte unique de leur école et ont noté une remarquable amélioration du rendement des élèves au fil du temps. Les critères de sélection varient d’une année à l’autre.

– 30 –

Conjuguer l’avenir au présent. Les 43 écoles du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) forment aujourd’hui plus de 16 300 citoyens de demain. Nos écoles, toujours à l’avant-garde, proposent une approche pédagogique novatrice dans un climat propice au bien-être inclusif de nos élèves. Normal, puisqu’il faut être en avance sur son temps pour enseigner l’avenir. (cepeo.on.ca/RA1718)

 

Renseignements:

Magali Hureau

Administratrice des relations médiatiques et politiques

T 613-742-8960 poste 2020 C 819-319-7204 C magali.hureau@cepeo.on.ca