AccueilServicesServices aux élèvesBourses d’études CEPEO

Bourses du CEPEO 2022

Le CEPEO offre chaque année une bourse d’une valeur de 1 500 $ par école secondaire, incluant ses programmes d’éducation aux adultes. Ces bourses ont pour but de souligner l’engagement des élèves.

Félicitations aux récipiendaires 2022 !

Ils ont su se démarquer par leur leadership, leur engagement à l’égard de la francophonie au cours de leur secondaire, leur participation active à la vie scolaire, leur participation à différents organismes communautaires à titre de bénévole et leur respect de soi, des autres et des différences du milieu.

Nous leur souhaitons bon succès dans la suite de leurs études !

 

ABIGAIL MCALPINE | École secondaire publique Marc-Garneau

Abigail McAlpine

Franco-ontarienne convaincue, elle participe activement aux activités célébrant la francophonie. Impliquée dans son école, école secondaire publique Marc-Garneau, et son conseil, elle occupe plusieurs postes : co-présidente, ministre des Sports, ministre des Communications, et cette année, présidente du GDE. 

Elle participe au camp de leadership du GDE, au Camp CASO (Centre d’animation scolaire de l’Ontario), comité organisateur pour Relai pour la vie qui a amassé 35 000 $ pour le cancer. 

Elle est passionnée par les sports, surtout le volleyball qui lui a valu la médaille d’excellence IOVA (Ontario Volleyball Association) et la plaque MVP au sein des Belleville Ravens. Elle a déjà signé une entente avec l’équipe de volleyball féminine de l’Université Queens. Ses heures de bénévolat sont bien sûr dans le domaine sportif. Par contre, elle fait aussi du tutorat en français avec des jeunes de la communauté pour les aider à lire et parler français. 

Elle a hâte de poursuivre ses études ainsi que ses rêves sportifs à l’Université Queens.

Alexane Houle | École secondaire publique Mille-Îles

Jeune femme souriante dehors

Alexane est une élève qui a été impliquée au sein de sa communauté scolaire, dès la 7ème année elle s’est impliquée dans le gouvernement des élèves. En voyant comment ses gestes avaient un impact sur l’esprit d’école, le bien-être des élèves et la communauté, année après année, elle a décidé de continuer à s’impliquer dans le gouvernement des élèves. Son but était d’offrir des expériences inoubliables et bâtir un environnement amusant, sécuritaire et inclusif. Elle a été sénatrice junior et sénior au sein du sénat des élèves du cepeo où elle a pu poursuivre des projets sur la santé mentale comme l’initiative “Si tu avais une minute” et le BalAdo du sénat des élèves. De plus, elle a aidé à créer le nouveau logo du sénat des élèves afin qu’il représente mieux nos écoles et le sénat, et elle a été chargée du comité de promotion, administration et de gouvernance pendant 2 ans.

Durant les deux dernières années, Alexane a tenu le poste de première ministre au sein du gouvernement des élèves à l’école Mille-Îles. Dans ce poste elle a non seulement organisé une multitude d’évènements et d’activités, elle a commencé plusieurs initiatives comme les pairs aidants. Cette initiative a pour but d’aider les jeunes avec leurs santés mentales en offrant de la formation à des élèves pour qu’ils deviennent des points de ressources, d’aide et de support pour les autres élèves. Elle a aussi débuté une initiative consistant à informer les élèves sur la communauté 2SLGBTQIA, en plus d’organiser une vente d’épinglettes 2SLGBTQIA. L’initiative a amassé 333$ qui a été versé à l’organisation EGALE Canada, qui supporte la communauté 2SLGBTQIA par le biais de la recherche, l’éducation, la sensibilisation et la promotion des droits humains et de l’égalité.

Pour les années à suivre Alexane s’en va à l’université de Brock en business administration CO-OP international double degrée.

ANA JUSTINA BARRAGAN MARTINEZ | École secondaire publique Gisèle-Lalonde

Sportive, musicienne, photographe et même menuisière à ses heures, Ana est une élève de l’école secondaire publique Gisèle-Lalonde qui s’implique dans une variété d’activités tant dans son école que dans sa communauté. Elle détient plusieurs certifications issues du programme Majeur Haute Spécialisation (MHS) en construction et design. 

Son esprit positif fait d’elle une leader naturelle qui contribue activement à son environnement scolaire. Elle tient à cœur le bonheur et le bien-être de tous ceux et celles qui l’entourent. 

Ana n’hésite pas à s’engager dans sa communauté en dévouant plusieurs heures de bénévolat auprès de différents organismes  tels que le Centre Équestre Queenswood, les  Chantiers Jeunesse et la Fédération des aînés franco-albertains.  Durant la pandémie, Ana a fait preuve de générosité et de compassion en faisant tout en son pouvoir pour briser l’isolement des aînées. De plus, elle offre du tutorat en français aux élèves internationaux qui arrivent à son école en gage de son engagement envers la francophonie. 

Passionnée par l’ingénierie et l’apprentissage, les portes lui sont grandes ouvertes pour une carrière prometteuse!

ANNA NEEMA | École secondaire publique L’Alternative

Anna a choisi l’école secondaire publique L’Alternative pour deux raisons. Premièrement, venant d’un pays francophone, elle voulait étudier en français lorsqu’elle est arrivée au Canada. Elle a donc choisi le CEPEO et L’Alternative parce que ceux-ci lui offraient la flexibilité d’études individualisées. Elle est une fière ambassadrice de la langue de Molière.

Impliquée dans le Gouvernement des élèves, le club d’environnement et dans InnovAltern, elle participe à la majorité des sorties organisées par l’école pour renforcer les liens entre les élèves et le personnel enseignant. 

Bonne leader et responsable, elle prêche par l’exemple et prend les devants pour intéresser les autres élèves. Elle participe à des levées de fonds et la collecte de denrées alimentaires dans sa communauté. 

Issue de la diversité culturelle et vivant dans un milieu minoritaire, le respect des autres est non-négociable. 

Anna planifie de poursuivre ses études à La Cité collégiale en travail social.

ANOUSKA BIKINDU VIDIKA | École des adultes Le Carrefour

Une diplômée dans sa toge

Anouska détient un grand sens des responsabilités. Efficace, consciencieuse et démontrant une attention particulière à trouver des solutions et des idées pour améliorer son milieu. Anoushka, élève à l’École des adultes Le Carrefour, a un parcours très intéressant et très impressionnant. Venant d’un pays francophone, la République démocratique du Congo, elle a le français à cœur et la promotion du français dans son entourage et sa communauté. Étant médecin de formation, elle a choisi le CEPEO pour élargir son champ d’apprentissage et s’intégrer dans le domaine de la santé. Depuis un jeune âge, elle démontre beaucoup de compassion pour les personnes qui ont des problèmes de santé et veut travailler dans un domaine où elle peut apporter son aide. 

Elle était présente et active dans sa communauté pendant la pandémie et prêtait main-forte à la vaccination contre la COVID-19 en tant qu’injectrice dans les maisons de retraite et résidences pour aînés. Son parcours à l’école Le Carrefour lui permettra d’obtenir son diplôme d’études secondaires de l’Ontario (DESO) et elle pourra poursuivre ses démarches pour entamer le processus des examens auprès de l’Ordre professionnel des médecins.

AN TAM | École secondaire publique Omer-Deslauriers

Jeune femme asiatique

An Tam est studieuse, active et très engagée dans la vie scolaire. En tant que membre du Gouvernement des élèves de l’école secondaire publique Omer-Deslauriers, elle occupe les fonctions d’agente technique, agente de communication, personne contact pour PéCos et personne contact de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) faisant ainsi le lien entre son école et la Fédération. Elle informe les élèves de son école au sujet des événements de la FESFO afin de promouvoir leur propre engagement à la francophonie. 

An fait partie de plusieurs comités et clubs tels que le club Union prisme qui est constitué d’un groupe de jeunes accompagné d’une travailleuse sociale qui fait la promotion de la santé mentale et la sensibilisation de la communauté LBGTQ+ et qui encourage un environnement sécuritaire dans l’école.

Une future présidente de la FESFO ? C’est à voir !

CHLOÉ ATWOOD | École secondaire publique L’Académie de la Seigneurie

Une diplômée dans sa toge

Une véritable avocate de la jeunesse.

Récipiendaire du Prix de la francophonie 2022 remis par le gouvernement de l’Ontario, catégorie « jeune francophone » témoigne que Chloé a été capable d’accomplir beaucoup de choses qui font du changement. Elle fait une différence ! Tout se passe en français dans son quotidien et c’est très important.

Depuis le début de l’année scolaire 2020-2021, elle évolue au sein du Sénat du Conseil des écoles publiques de l’Est (CEPEO). Elle a débuté comme sénatrice senior pour présider le sénat étudiant l’année suivante. Le sénat discute d’enjeux communs dans toutes les écoles pour améliorer le milieu scolaire à plusieurs niveaux : santé mentale, action sociale, promotion et administration de la gouvernance. Son cheval de bataille a toujours été la santé mentale. 

Étudiante de l’école secondaire publique L’Académie de la Seigneurie, elle se concentre présentement dans son projet « Ma Voix, Mon Futur ! », où elle aide les jeunes femmes à mieux bâtir leur leadership. Ce comité s’intègre au réseau Leadership féminin Prescott-Russell (LFPR). « Le but est de partager sa voix, se faire entendre et prendre sa place en tant que leader. » 

Sa carrière en vue ? Médecin, pour aider les autres. 

JADE TANGUAY | École secondaire publique L’Équinoxe

Une diplômée dans sa toge

Une fière Franco-Ontarienne, Jade vit et communique en français. C’est tout naturel pour elle. Elle est à l’école secondaire publique L’Équinoxe depuis sa première année et c’est là qu’elle a trouvé sa voix dans la société. 

Elle fait partie de la troupe de théâtre, de l’impro, les arts de la scène, du gouvernement des élèves depuis sa 10e année et première ministre du Gouvernement des élèves cette année. Même pendant la pandémie, elle continue à s’impliquer dans les activités scolaires et dans un théâtre en ligne. 

Elle est inscrite à La Cité collégiale dans le programme de Protection et sécurité de transport et espère poursuivre des études universitaires en français dans le domaine de la géographie. 

MAHI PATEL | École secondaire publique L’Héritage

Mahi est impliqué dans le gouvernement des élèves à l’école secondaire publique L’Héritage ainsi que dans le concours de mathématiques à Waterloo, les foires scientifiques et l’Expo-science pancanadienne. Malgré tout ceci, il trouve quand même le temps de faire de l’entraînement avec les équipes sportives de son école et du bénévolat dans sa communauté. Depuis 2018, il fait du tutorat en mathématiques pour les élèves de la 5e à la 10e année à Mathmagie et est bénévole dans un camp de jeunes adolescents. 

Il est dans le programme du Baccalauréat International (IB) de l’école et ceci lui a donné une nouvelle perspective de respect pour les opinions des autres. Mahi est conscient que le français est important pour ses projets futurs. En 9e année, il a changé d’école pour aller à l’école L’Héritage après avoir fait son primaire et son intermédiaire dans une école d’immersion. Il a un grand désir d’apprendre et de connaître l’histoire et la culture franco-ontarienne et participe à toutes les activités francophones dans son école et dans sa communauté. 

MARION PROST | École secondaire publique De La Salle

Jeune femme en randonnée

Marion a démontré de solides aptitudes en leadership et en implication scolaire et communautaire tout au long de son parcours primaire et secondaire dans les écoles du CEPEO. Étudiante à l’école secondaire publique De La Salle, elle fait preuve de leadership au sein de l’harmonie et du groupe jazz ainsi que dans le programme Right to Play et le Club des devoirs. À l’école De La Salle, elle fait partie de l’orchestre symphonique, de l’ensemble à vent et de l’harmonie senior. 

Son implication scolaire et communautaire a débuté à l’école élémentaire publique Le Prélude et s’est poursuivie au secondaire avec 100 heures de bénévolat. Une passion pour le travail humanitaire l’a motivée à créer un club UNICEF et de faire des levées de fonds et une campagne de sensibilisation sur les enjeux qui touchent les enfants du monde. Elle continue son projet en Équateur pendant quatre semaines où elle enseigne l’éducation physique dans une école défavorisée de Quito sous la tutelle de Volunteer Connection Ecuador. Elle constate que l’importance est d’être reconnaissant pour les petites choses de la vie, de ne rien prendre pour acquis, et qu’un peu de compassion et de générosité envers l’autre peuvent faire toute la différence. 

Marion espère continuer à faire une différence dans la vie de plusieurs personnes pendant ses études universitaires et possiblement durant sa carrière dans le domaine du droit.

PRISCELLA KADAMANI | École secondaire publique Gisèle-Lalonde (programme P.A.V.É.)

Une diplômée dans sa toge

Priscella souhaite poursuivre ses études postsecondaires à l’Université d’Ottawa dans le programme spécialisé de sciences biomédicales dans le but de faire une différence dans la vie des autres. 

Ayant été diagnostiquée avec la scoliose, elle s’implique dans un groupe de soutien reconnu internationalement tel que Curvy Girls Scoliosis Support Group of Ottawa, où elle participe à plusieurs projets et activités de sensibilisation. Elle a donc la chance d’aider plusieurs jeunes filles à ne pas se sentir seules, à trouver le secret d’une acceptation de soi et d’éduquer les parents des nouveaux patients diagnostiqués. Elle concentre son temps en bénévolat dans un Centre dentaire et offre un soutien lors de la pandémie. Elle poursuit son bénévolat au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO). Ses intérêts se multiplient et elle se joint au Club environnement du PAVÉ qui vise à sensibiliser les jeunes à l’importance de protéger la planète en s’engageant dans de nombreuses activités : Grande Gorgée (Journée mondiale de l’eau), Journée de la terre et sans oublier le nettoyage communautaire. 

Priscella a de grandes qualités de leadership, de respect envers les autres et de persévérance et de la résilience. Elle excellera certainement dans son domaine d’études. 

ROXANNE GORODNICHY | École secondaire publique Louis-Riel

Une diplômée dans sa toge

Roxanne est récipiendaire d’un certificat du gouvernement du Canada pour son implication dans la communauté en tant que jeune bénévole auprès de la Fédération canadienne de la faune – 200 heures de bénévolat démontrent son engagement. Ceci est aussi une façon de contribuer au respect de soi et au respect de la communauté en faisant la promotion d’une vie saine. Élève de l’école secondaire publique Louis-Riel, elle a été choisie pour partager son expérience avec le ministre de l’inclusivité et de la diversité de la jeunesse. Elle a aussi été choisie parmi mille jeunes au Canada pour témoigner de son expérience dans le magazine Canadian Wildlife. Son bénévolat ne s’arrête pas là. Elle a organisé une collecte de dons de matériel humanitaire dans son quartier pour aider son pays d’origine  l’Ukraine en ce temps de guerre.

Malgré tout ce bénévolat, elle enseigne aussi le violon dans une communauté à faible revenu en tant que bénévole pour de jeunes francophones et fait de l’assistance bénévole en français aux entraîneurs de patinage artistique au club de patinage de Gloucester. 

Elle participe dans tout ce qui se passe au niveau culturel, parascolaire et social : club de croissance des cristaux, membre de l’annuaire, club de bateaux en carton où elle fait ressortir l’esprit d’équipe et fait connaître son école. Elle apporte aussi de l’aide à d’autres élèves pour les cours de chimie, physique et biologie. 

Son rêve : poursuivre une carrière en sciences environnementales pour contribuer au bien-être de la communauté et la conservation au Canada. 

SIMONE BOUCHARD | École secondaire publique Le Sommet

Une diplômée dans sa toge

Créative, bienveillante, extravertie et réfléchie ne sont que quelques traits de la personnalité de Simone. Elle met son leadership au profit des élèves de l’école secondaire publique Le Sommet en améliorant la compréhension, la communication et les relations interpersonnelles des élèves. Simone contribue au  succès de ses camarades  aussi bien pendant des travaux d’équipe, des compétitions sportives que dans sa vie personnelle.

Une francophone convaincue qui a une fierté de le parler et de l’écrire dans une province majoritairement anglophone, elle n’a pas peur d’encourager son entourage à le faire.

Elle veut apprendre et s’implique dans les multiples activités : voyages scolaires, équipes sportives et même dans le comité du bal des finissants. Elle participe à des tournois de hockey et à des galas de lutte comme bénévole. Elle croit fermement à l’équité, aux droits de la personne et au pluralisme : toutes ces valeurs véhiculées par le CEPEO. 

Elle est prête à affronter son futur et à contribuer au développement durable de la communauté en se dirigeant vers l’Université de Montréal dans le programme en sciences humaines et sociales.

Banniere couleurs valeurs cepeo

Admissibilité et critères de sélection

Admissibilité :

Pour être admissibles aux bourses d’études du CEPEO, les élèves doivent en être à leur dernière année d’études au palier secondaire, avoir fréquenté une école secondaire du CEPEO pendant l’année scolaire en cours et avoir obtenu des résultats scolaires satisfaisants. Ces bourses ont pour but de souligner l’engagement des élèves.

Critères de sélection :

Les récipiendaires des bourses sont choisis en fonction des critères suivants :

  • Leadership ;
  • Engagement à l’égard de la francophonie au cours de leur secondaire ;
  • Participation active à la vie scolaire ;
  • Participation à différents organismes communautaires à titre de bénévole ;
  • Respect de soi, des autres et des différences du milieu.

Les élèves peuvent obtenir plus de détails auprès de l’administration de leur école.

Récipiendaires 2021

YASMIN NASSAR | École secondaire publique De La Salle

Yasmin NassarYasmin a toujours été très engagée dans la vie scolaire de l’école secondaire publique De La Salle. Investie, elle n’a cessé d’encourager ses camarades à s’intéresser et à soutenir la langue et la culture francophone.

Ses passions pour la cause étudiante l’ont amenée à joindre le conseil des élèves. Grâce au soutien de ses camarades, Yasmin a été élue présidente du Gouvernement des élèves de son école, rôle qu’elle a endossé avec brio en continuant de proposer de multiples activités malgré la pandémie.  

L’engagement communautaire est très important à ses yeux. Elle encourage les communautés à se rassembler afin d’initier de nouveaux projets ou engager de nouvelles discussions sur différents sujets et elle participe à de nombreuses activités francophones tels que le Défi CN pour le CHEO ou encore l’événement Basse-Ville en fête à Ottawa.

Cette bourse lui permettra de poursuivre ses études dans de meilleures conditions et de pouvoir ainsi se concentrer sur ses études en sciences de la santé à l’Université d’Ottawa.

ANNIKA SMITH | École secondaire publique Gisèle-Lalonde

Annika SmithFière Franco-Ontarienne et défenseuse de la langue et de la culture francophone, Annika a occupé le rôle de vice-première ministre du Gouvernement des élèves (GDE) à l’école secondaire publique Gisèle-Lalonde. En tant que membre du GDE, elle a organisé de nombreuses activités et spectacles visant la promotion du français tel que le spectacle de talents sur la plateforme numérique Instagram Live qui a réuni pas moins de 200 spectateurs!

Annika est une source d’inspiration pour plusieurs de ses camarades. Son leadership inné l’a amené à s’impliquer dans la vie scolaire tout au long de son parcours à l’école secondaire publique Gisèle-Lalonde mais aussi au sein de la communauté scolaire notamment auprès de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), le Parlement jeunesse francophone de l’Ontario ou encore les Jeux franco-ontariens.

En plus de son intérêt pour la langue française, Annika a développé une passion pour plusieurs sports tels que la natation, le football, le volley-ball et l’athlétisme de son école. Aussi, Annika a consacré plusieurs heures à faire du bénévolat pour la garderie de son ancienne école élémentaire publique Jeanne-Sauvé mais aussi auprès d’organismes tel que la Légion royale canadienne

Enfin, Annika entamera un nouveau chapitre de sa vie en septembre prochain en intégrant le Collège militaire royal du Canada à Kingston, afin d’étudier la psychologie et le leadership. 

JUSTINE PATENAUDE | École élémentaire et secondaire publique L’Académie de la Seigneurie
Justine PatenaudePendant cinq ans, Justine s’est engagée au sein du Gouvernement des élèves (GDE) de l’école élémentaire et secondaire publique L’Académie de la Seigneurie afin d’améliorer l’expérience étudiante de ses camarades mais également afin de défendre leurs intérêts. Ce rôle lui a permis de développer son leadership et d’organiser de nombreuses activités. Elle a d’ailleurs représenté son école à de multiples reprises en tant que sénatrice junior au sein du Sénat des élèves du CEPEO. En plus de son engagement, Justine est une élève brillante cumulant une moyenne supérieure à 90 %.

En septembre prochain, Justine poursuivra ses études postsecondaires en sciences de la santé, aspirant un jour à devenir dermatologue.

DEKA SAID | École secondaire publique L’Alternative

Deka SaidLors de son parcours à l’école secondaire publique L’Alternative, Deka a fait partie du Gouvernement des élèves à titre de Ministre de la Culture et s’est fait l’ambassadrice de la langue française auprès de la communauté scolaire.

Ouverte d’esprit, elle apporte un regard nouveau dans ses collaborations avec les autres apprenant(e)s de l’école. Dévouée et généreuse, elle a à cœur d’aider les autres et a d’ailleurs donné de son temps à titre d’aide-infirmière dans une résidence, ce qui lui a valu d’être par la suite embauchée. Deka a aussi fait du bénévolat au Africa World Market, au Centre communautaire Richelieu-Vanier, dans des maisons de retraite et des centres éducatifs de la région d’Ottawa.

Tant par son implication que par son parcours de vie, Deka suscite l’admiration et démontre qu’il est possible de faire une différence dans la vie des autres. Aujourd’hui, Deka est inscrite au Collège La Cité dans le programme de Présciences de la santé.

JAMES OBERFRANK | École élémentaire et secondaire publique L’Équinoxe

Fier défenseur de la langue française et de la culture francophone, James a été dès le début de son parcours scolaire, engagé dans les activités liées à la francophonie. De par son implication dans la vie scolaire et la vie communautaire, il a fait preuve d’engagement envers la francophonie ontarienne et est vite devenu un ambassadeur exceptionnel du bien-être pour tous. Membre du Gouvernement des élèves et passionné par l’expression artistique, il a aidé à créer le tout premier studio d’enregistrement de l’école élémentaire et secondaire publique L’Équinoxe et à participé à la fondation d’un club d’art. C’est tout naturellement qu’il s’est joint aux clubs d’improvisation et de théâtre. 

James a aussi été bénévole pour diverses collectes de fonds afin de venir en aide aux citoyens de la communauté de Pembrook. En 2017, il a été volontaire pour prêter main-forte à la communauté lors des inondations printanières.

James aspire un jour à être policier et cette bourse contribuera à son entrée au collège afin d’entreprendre des études en technique des services policiers.

MÉGAN TREMBLAY-DOYLE | École secondaire publique L’Héritage

Mégan Tremblay-DoyleMégan a toujours fait preuve d’engagement et de leadership tout au long de son parcours scolaire au sein de l’école secondaire publique L’Héritage et au sein de sa communauté.

Mégan est une athlète hors pair qui s’est distinguée particulièrement en badminton en remportant, avec ses coéquipiers, de nombreux tournois régionaux. Sa passion pour l’activité physique l’a amené à être juge de ligne au volley-ball.

L’engagement communautaire de Mégan s’étend bien au-delà des frontières de la ville de Cornwall puisqu’avec d’autres élèves de l’école secondaire publique L’Héritage, elle a participé à deux voyages humanitaires: l’un au Costa Rica et le second au Pérou. Ces expériences l’ont amené à travailler dans des champs de café et d’avocats, à  faire la visite d’un orphelinat et à  vivre et échanger avec les habitants de l’endroit. Elle est reconnaissante d’avoir eu l’occasion d’apprendre à connaître d’autres cultures mais aussi faire face à des réalités parfois difficiles que ces populations peuvent connaître au quotidien.

Avec la bourse d’études du CEPEO, Mégan pourra se consacrer plus facilement à ses études en médecine.

BIJOU MATUNGA | École des adultes Le Carrefour 

Fière francophone originaire de la République démocratique du Congo, Bijou a toujours reconnu l’importance de la préservation de la langue française et de la culture francophone en Ontario. 

Très impliquée dans sa communauté et auprès des nouveaux arrivants, Bijou a créé un groupe de discussion leur permettant de s’intégrer à la société canadienne et à la communauté franco-ontarienne d’Ottawa. Cette initiative l’a amenée à organiser une collecte de fonds à son école pour  adultes Le Carrefour afin de subvenir aux besoins de ses camarades nouvellement arrivés au pays. 

Aussi, Bijou consacre de son temps en effectuant du bénévolat auprès de l’organisme Karibu Africa-Canada et plus récemment dans le cadre du projet de la friperie la Communauté de l’espoir de l’école des adultes Le Carrefour. 

Son implication lui a valu un certificat de mérite et d’honneur octroyé par son école. Bijou souhaite entreprendre des études postsecondaires dans le but d’occuper le rôle d’éducatrice ou d’enseignante. 

MATHIS MYRE | École secondaire publique Le Sommet

Mathis Myre

Grâce à ses qualités de leader, Mathis a été élu président du Gouvernement des élèves de l’école secondaire publique Le Sommet. Engagé et dynamique, il a organisé de nombreuses activités scolaires et parascolaires. 

À la fois sportif et philanthrope, il a combiné ces deux qualités afin d’organiser entre autres, une collecte de fonds pour la fondation de l’Hôpital général de Hawkesbury. Fier défenseur de  la culture francophone et de la langue française, Mathis est très vite devenu un modèle pour ses camarades. Mathis excelle aussi dans les sports, comme le volley-ball. Ses coéquipiers l’ont nommé capitaine de leur équipe lors des deux dernières années.

En septembre, il poursuivra ses études postsecondaires à l’Université d’Ottawa dans le baccalauréat spécialisé en linguistique, afin de devenir orthophoniste dans les milieux francophones minoritaires.

Alyssa Portelance

ALYSSA PORTELANCE | École Le Transit 

Maman et étudiante au Programme jeune parents de l’école Le Transit, Alyssa est une Franco-ontarienne qui comprend les défis et les réalités des francophones en milieu minoritaire, raison pour laquelle elle défend de façon quotidienne la langue française. 

Alyssa est une élève ouverte d’esprit qui apporte un regard nouveau dans ses collaborations avec les autres apprenantes de l’école Le Transit. Elle sensibilise son entourage à l’importance d’apporter un soutien moral à toutes les mères nouvellement arrivées au Canada et les accompagner dans leur intégration.

Spirituelle et généreuse, elle offre de son temps en faisant du bénévolat auprès de groupes religieux et organise aussi des activités pour les personnes âgées. 

Tant par son implication que par son parcours de vie, elle suscite l’admiration et démontre qu’il est possible de faire une différence dans la vie des autres.

SCHALOM NGONGO LOKANGA | École secondaire publique Louis-Riel 

Schalom Ngongo LokangaFrancophone nouvellement arrivée au Canada, Schalom s’est tout de suite impliquée dans sa nouvelle école secondaire publique Louis-Riel, où elle a été élue membre du Sénat des élèves du CEPEO. Ces nouvelles expériences l’ont amené vers de nouvelles responsabilités pour soutenir les autres élèves et la francophonie.

Généreuse et inspirante, Schalom s’épanouit en venant en aide aux autres, de belles valeurs que ses parents et ses grands-parents lui ont transmises. Schalom croit aux changements par des gestes simples comme le travail humanitaire qu’elle a eu la chance de vivre avec sa famille.

Elle compte poursuivre ses études en service social ainsi qu’en relations internationales dans le but, un jour, de construire des missions humanitaires à travers le monde.

Élodie Roy

ÉLODIE ROY | École secondaire publique Marc-Garneau

Engagée et déterminée, Élodie a le sens de la communauté et est toujours prête à venir en aide aux autres. De belles valeurs qu’elle tient de sa famille, notamment son père, membre des Forces armées canadiennes.

En 2020,  Élodie a participé à un stage de simulation UNESCO-CEPEO en Argentine. Cette expérience lui a permis d’exprimer ses talents de leader en débattant de solutions innovantes pour améliorer le sort des plus démunis. Cette expérience partenariale UNESCO-CEPEO l’a amenée à se présenter et être élue sénatrice représentante de son école secondaire publique Marc-Garneau au Sénat des élèves du CEPEO.  

À l’automne, Élodie poursuivra ses études postsecondaires au Collège Loyaliste de Belleville pour étudier la production de films et de séries télévisées. 

HABONE HASSAN ALI | École secondaire publique Maurice-Lapointe

Habone Hassan AliAyant grandi au Djibouti, Habone est francophone et l’exprime avec fierté, que ce soit en famille ou de par son implication scolaire et communautaire. Habone aime la francophonie dans toute sa diversité et tout ce qui s’y rattache contribue à sa richesse. Élève impliquée de l’école secondaire publique Maurice-Lapointe, elle a participé à nombreuses activités

Généreuse et impliquée, le bien de la communauté somalienne d’Ottawa lui tient à cœur et occupe une place importante dans sa vie et celle de sa famille. Elle aime y apporter son soutien notamment au travers du bénévolat et en participant à des collectes de fonds pour des organismes somaliens dans la communauté. 

À l’aide de cette bourse, Habone souhaite poursuivre ses études à l’Université d’Ottawa pour obtenir un diplôme en sciences de la santé afin de devenir médecin spécialiste.

Juno Aiken

JUNO AIKEN | École secondaire publique Mille-Îles

Juno est une élève grandement impliquée dans sa communauté et la vie scolaire de l’école secondaire publique Mille-Îles… et c’est peu dire ! Voici quelques-uns de ses nombreux accomplissements. 

Tout d’abord, le bénévolat occupe une place très importante dans sa vie. Elle consacre beaucoup de son temps libre à s’impliquer dans la communauté de Kingston. Passionnée de sport, elle a été entraîneuse adjointe pour une équipe d’athlétisme de sa région. Durant l’année scolaire 2019-2020, elle s’est aussi engagée dans l’entraînement de l’équipe de basketball masculin des 7e et 8e années. À l’aide de ses camarades, elle a organisé une activité Relais pour la vie ou plus de 6000$ ont été amassés et remis à la Société canadienne du Cancer.

S’identifiant comme membre de la communauté LGBTQ et fière franco-ontarienne, Juno est passionnée par la défense des droits des minorités. 

En 2019, dans le cadre du Kingston Pride, en collaboration avec l’organisme Kingston Road Runner’s Association, elle a organisé des activités de sensibilisation à la communauté LGBTQ. À l’école, en tant que membre du Gouvernement des élèves, elle se fait porte-parole pour les droits des élèves. Elle met de l’avant son leadership pour la promotion et la pérennité de la francophonie en organisant une multitude d’activités culturelles telles que des danses, des semaines thématiques, et des activités pour le mois de la Francophonie.

À l’aide de cette bourse, Juno poursuivra ses études postsecondaires en ingénierie. 

AWO AHMED | École secondaire publique Omer-Deslauriers

Awo M. AhmedAwo s’est jointe à la grande famille de l’école secondaire publique Omer-Deslauriers à partir de la 7e année.

Awo s’est grandement impliquée dans la communauté. Elle fait du bénévolat auprès de l’Hôpital Montfort depuis maintenant quelques années. Elle a aussi rejoint le programme ANNA (Accueil des nouvelles arrivantes et des nouveaux arrivants) en tant que bénévole et présidente du club. Depuis la 7e année, Awo participe à la Course de l’Armée du Canada. En 10e année, Awo a intégré le programme Avenir Jeunesse, ce qui lui a permis de travailler dans l’un des cabinets d’avocat international des plus prestigieux, Gowlings WLG.

Lors de son passage à l’école secondaire publique Omer-Deslauriers, Awo a été étudiante du baccalauréat international (BI) et a intégré le Gouvernement des élèves (GDE) de son école à titre de vice-présidente. Ses qualités d’organisatrice l’ont amenée à siéger sur le comité des finissants où elle organisa, avec l’aide de ses camarades, une multitude d’activités pour les futurs diplômés.

Élève accomplie, persévérante et studieuse, un avenir radieux s’annonce pour Awo!

Récipiendaires 2020

SALMA AHMED | École secondaire publique Omer-Deslauriers

SalmaAhmed2-216x300.jpgSalma est étudiante du baccalauréat international (BI) à l’école secondaire publique Omer-Deslauriers.

Au cours des deux dernières années, Salma a occupé le rôle de vice-présidente du Gouvernement des élèves de son école. En 2019, ses qualités d’organisatrice l’ont amenées à siéger sur le comité des finissants. Membre de nombreuses équipes sportives, dont le soccer et le basketball, Salma est une athlète accomplie.

Jeune francophone, Salma est impliquée et croit en l’épanouissement du français en Ontario. Elle a fait du bénévolat et elle a participé aux Jeux franco-ontariens de la FESFO tout au long de son parcours à l’école secondaire publique Omer-Deslauriers. Salma a ainsi fait partie du Parlement jeunesse de la Fédération de la jeunesse canadienne-française.

Sérieuse et studieuse, elle a déjà, malgré son jeune âge, occupé des emplois à la Ville d’Ottawa et au gouvernement du Canada. Son avenir s’annonce radieux!

HERO AIKEN | École secondaire publique Mille-Îles

IMG_6361-211x300.jpgHero est une étudiante grandement impliquée dans sa communauté et la vie scolaire de l’école secondaire publique Mille-Îles… et c’est peu dire ! Voici quelques-uns de ses nombreux accomplissements.

Tout d’abord, le bénévolat occupe une place très importante dans la vie de Hero. Elle consacre beaucoup de son temps à aider les personnes malades, les plus démunis et les gens marginalisés. D’ailleurs, depuis plusieurs étés, Hero accomplit du bénévolat à l’Hôpital Hôtel-Dieu de Kingston.

À l’école, elle s’implique et soutient les œuvres caritatives. C’est important pour Hero de créer un changement positif et elle le fait régulièrement par son engagement communautaire.

Hero fait partie du club de ME to WE de son école. À l’aide de ses camarades de classe, elle a pris part à une levée de fonds et à une collecte de denrées pour les personnes démunies de la communauté de Kingston. De plus, en tant qu’organisatrice, Hero a participé à la coordination du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer ayant été organisé à son école. Ce jour-là, plus de 6 000 $ ont été amassés.

S’identifiant comme fière membre de la communauté LGBTQ+ et fière Franco-ontarienne, Hero est passionnée par la défense des droits des minorités.

En 2019, elle collabore à l’organisation de la Kingston Pride. La même année, elle a fait partie d’un comité représentant la jeunesse franco-ontarienne lors d’une rencontre avec les hauts dirigeants de Radio-Canada.

Tout au long de son passage à l’école secondaire publique Mille-Îles, Hero a fait preuve d’excellence. Depuis la 7e année, elle étudie au programme de baccalauréat international (IB). Hero a aussi été membre active du Gouvernement des élèves de son école.

BRADLEY BOILEAU | École secondaire publique De La Salle

Boileau-Bradley-240x300.jpgBradley s’intéresse beaucoup à la politique. Il aime parler et partager ses idées et entamera sous peu un programme spécialisé en science politique et Juris Doctor à l’Université d’Ottawa.

Il est bien parti puisqu’il est déjà vice-président au Conseil des élèves de l’école secondaire publique De La Salle.

Bradley s’implique pour combattre les préjugés envers les francophones en milieu minoritaire et milite afin de préserver leurs droits d’avoir une éducation de qualité en français en Ontario.

Il a récemment suivi un stage à l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario en tant qu’analyste politique junior. De surcroît, Bradley a été élu représentant jeunesse auprès de l’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO Ottawa).

Il collabore à la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), où il occupe les fonctions de secrétaire-trésorier du Conseil de représentation.

Son implication et dévouement lui ont permis de réaliser plusieurs entrevues avec Radio-Canada, Rogers TV, Unique FM et ONFR+ du Groupe Média TFO.

Vice-président au Conseil des élèves, membre du Gouvernement des élèves, promoteur de la culture et de la langue française à travers de nombreuses activités et journées thématiques, Bradley est un modèle pour ses pairs.

SARAH CLOUSTON | École secondaire publique Le Sommet

Sarah-Clouston-225x300.jpegSarah est une élève du baccalauréat international terminant ses études à l’école secondaire publique Le Sommet. Elle complète ses études secondaires avec une moyenne supérieure à 90 %.

Ses parents, francophiles bien qu’unilingues anglophones, ont vu l’importance d’instruire leur fille dans un conseil scolaire francophone. Depuis la maternelle, Sarah fréquente l’école en français. Elle est fière de son cheminement et en remercie ses parents et tous ses enseignant(e)s qui l’ont aidée à grandir et à s’épanouir dans la diversité.

Ayant grandi sur une ferme biologique à Alfred, Ontario, Sarah a vite développé le sens de l’organisation et de la planification.

Le développement durable et la protection de l’environnement sont des enjeux importants aux yeux de Sarah. C’est d’ailleurs pourquoi, dans le cadre de l’un de ses cours, elle a commencé un projet de réduction de plastique à usage unique à la cafétéria de son école.

Sarah souhaite poursuivre ses études postsecondaires à l’Université de Toronto dans la Faculté des sciences appliquées et du génie et peut-être même un jour faire des études supérieures en Angleterre ou ailleurs en Europe. Avec un diplôme en ingénierie, elle compte poursuivre une carrière en développement durable. Que ce soit dans les énergies renouvelables ou les sciences connexes, l’avenir s’annonce prometteur pour Sarah.

GENEVIÈVE GRIGG | École secondaire publique L’Héritage

image0_GenevièveGrigg_photo-232x300.jpegDire que Geneviève est une étudiante très impliquée dans la vie scolaire de l’école secondaire publique L’Héritage est un euphémisme! Il serait impossible de faire la liste de tous ses accomplissements, mais laissez-nous tout de même essayer…

Tout d’abord, Geneviève s’est démarquée par son excellence scolaire et son dévouement envers la communauté de Cornwall. Élève du baccalauréat international (IB), elle accumule les bonnes notes année après année.

Aimant travailler le bois, Geneviève a créé sa petite entreprise de menuiserie. Elle vend des produits en bois lors de foires artisanales ainsi que sur sa page Facebook. Sa passion l’a amenée à participer à deux reprises à la compétition de Compétences Canada à Toronto, concours où elle s’est méritée la 3e place.

Geneviève fait partie du Gouvernement des élèves de son école, occupant même le siège de première ministre. Elle fait preuve de leadership et est une ambassadrice du bien-être pour tous. Le combat pour les droits des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens ainsi que l’équité salariale pour les femmes en milieu de travail sont des causes qui lui tiennent particulièrement à cœur.

Geneviève s’emploie à conscientiser les gens qu’elle côtoie aux difficultés et aux préjugés que d’autres gens peuvent vivre. Et elle porte donc fièrement le flambeau de l’inclusion, si cher au CEPEO.

Avec cette bourse, Geneviève sera en mesure de faire son entrée à l’université en septembre et y poursuivra ses études en génie.

SOPHIE HÉBERT | École secondaire publique Marc-Garneau

GMSM63901_Sophie-Hébert_MG-1-240x300.jpegSophie est étudiante à l’école secondaire publique Marc-Garneau, à Trenton. Leader et engagée, elle est une organisatrice hors pair dans son école et aime les défis intellectuels et sportifs.

Sophie a participé à de nombreuses activités scolaires et parascolaires. Elle a d’ailleurs représenté son école au Centre d’excellence artistique de l’Ontario (CEAO) de l’école secondaire publique De La Salle. Elle a de plus participé au camp de leadership du Gouvernement des élèves organisé par le CEPEO. Consciencieuse et persévérante, Sophie laissera sa marque pour son excellent travail accompli en tant que co-présidente du Gouvernement des élèves de son école.

Sophie excelle aussi dans les sports, où elle se distingue par son leadership positif. Ses coéquipières l’ont nommé capitaine de leur équipe de volleyball. Sa passion pour le sport l’a ainsi amenée à devenir entraîneuse sportive pour l’équipe volleyball-filles des niveaux 8e et 9e année de son école.

En septembre, Sophie poursuivra ses études postsecondaires en français, à l’Université d’Ottawa, dans le baccalauréat spécialisé en linguistique. Elle souhaite plus tard devenir orthophoniste dans les milieux francophones minoritaires.

ÉRIC IRADUKUNDA | École des adultes Le Carrefour

Eric-226x300.jpgPar son implication dans la vie scolaire et la vie communautaire, Eric fait preuve d’engagement envers la francophonie ontarienne et est un ambassadeur exceptionnel du bien-être pour tous.

Son affection pour la francophonie est profonde. C’est la raison pour laquelle il participe activement à toutes les activités liées à la francophonie. Il a notamment été bénévole :

– au congrès Canada Youth Leadership,

– au Centre francophone de Vanier, à Ottawa,

– au Centre d’immigration catholique de Vanier, à Ottawa dans un programme de nouveaux arrivants,

– lors de la Journée Terry Fox,

– au Championnat canadien d’athlétisme,

– au 150e anniversaire du Canada au Musée canadien de l’histoire.

Bref, c’est un membre actif de sa communauté scolaire et de la communauté dans son sens large!

DIVINE KAGAYO | École Le Transit

Divine-216x300.jpgJeune maman étudiante au Programme jeunes parents de l’école Le Transit et native du Burundi, Divine est arrivée au Canada en 2016. Polyglotte, elle s’est rapidement intégrée à la société canadienne et à la communauté franco-ontarienne d’Ottawa.

Ayant étudié à l’étranger, Divine est ouverte d’esprit et apporte un regard nouveau dans ses collaborations avec les autres apprenant(e)s de l’école Le Transit.

Organisée et responsable, elle se dévoue en toute générosité aux soins des autres. Elle aime apporter du changement positif dans son entourage. D’ailleurs, elle fait depuis cinq ans du bénévolat dans les maisons de retraite et centres de la petite enfance de la région d’Ottawa.

Tant par son implication que par son parcours de vie, elle suscite l’admiration et démontre qu’il est possible de faire une différence dans la vie d’autrui.

SOULEIKA MUSSE | École élémentaire et secondaire publique Maurice-Lapointe

Souleika-Musse_MLapointe-e1592408764625-229x300.jpgSouleika s’est pleinement épanouie lors de son passage à l’école secondaire publique Maurice-Lapointe.

Au cours du secondaire, elle a persévéré et donné le meilleur de soi-même. Ce succès, Souleika en est grandement reconnaissante aux adultes de son entourage qui ont su l’appuyer tout au long de son parcours.

Pendant deux ans, Souleika a occupé le poste de sénatrice dans le Gouvernement des élèves (GDE) de son école. Se croyant au départ timide, elle a su relever le défi avec brio et s’est même distinguée par son éloquence!

Dans son rôle de sénatrice, Souleika a eu l’occasion de travailler sur des initiatives visant à assurer le bien-être des élèves, comme le congrès provincial sur le Climat scolaire positif, qui a eu lieu à Ottawa l’année dernière.

Son expérience en tant que membre du Gouvernement des élèves lui a appris à avoir confiance en elle ainsi que de développer une discipline dont elle compte bien se servir.

L’implication scolaire l’a toujours motivée. Souleika a participé à plusieurs mini-cours d’enrichissement, dont l’un à l’Hôpital Montfort d’Ottawa et un autre à l’Université d’Ottawa.

De plus, l’entrepreneuriat ne la gêne guère. Dans le cadre d’un cours d’anglais, Souleika a mis sur pied un magasin virtuel de sambuza, dont les profits ont servi de dons pour les membres ojibwés de la Première Nation de Grassy Narrows, dans le nord-ouest de l’Ontario.

Souleika a un objectif ; intégrer le programme de sciences biomédicales de la Faculté des sciences de l’Université d’Ottawa. Cette bourse bien méritée viendra l’appuyer dans la réalisation de ses rêves et aspirations.

ALEXANDRA O’QUINN-GRAVELLE | École élémentaire et secondaire publique L’Académie de la Seigneurie

unnamed_Alexandra-225x300.jpgTrès engagée dans la vie scolaire et la vie communautaire, Alexandra éprouve une véritable passion pour l’enrichissement et le renforcement collectif.

Elle s’est montrée généreuse envers les familles démunies par son implication lors de collectes de fonds annuelles. Alexandra fait tout pour assurer le bien-être de celles et ceux qui l’entourent. 

Animée par sa passion pour les arts et la science, Alexandra est curieuse et démontre une soif d’apprendre remarquable. D’ailleurs, cet intérêt l’a amené à participer dans la Majeure Haute Spécialisation en agriculture et transformation des aliments de son école. 

Avec cette bourse d’études, Alexandra sera en mesure de faire son entrée au Collège Humber de technologie et d’enseignement supérieur au mois de septembre dans le cadre du programme de direction de funérailles. Un choix qui témoigne de son empathie envers la communauté.

GUILLAUME PELCHAT | École élémentaire et secondaire publique l’Équinoxe

Guillaume-Pelchant_Photo-225x300.jpg

Guillaume est un finissant à l’école élémentaire et secondaire publique L’Équinoxe à Pembroke, où il a fait sa marque en tant qu’organisateur hors pair et athlète exceptionnel.

Au secondaire, il a remporté deux fois la médaille d’or en ski de fond au championnat de la Fédération des sports scolaires d’écoles secondaires en Ontario. Il a de plus représenté son école dans d’autres disciplines, comme le volleyball, le basketball, le badminton, le tennis, et l’athlétisme. Tout ce dévouement lui a valu le titre d’athlète de l’année en 9e, 10e et 11e année.

Guillaume a toujours été impliqué dans la vie étudiante de son école. Sa participation active et son leadership aux activités de climat scolaire positif ont été remarqués. Dans le cadre d’une initiative-école du nom de « projet passion », Guillaume a joint l’utile à l’agréable en organisant des midis-volleyball, où enseignant(e)s et étudiant(e)s ont pu fraterniser par le biais du sport.

Guillaume fréquente l’école élémentaire et secondaire publique L’Équinoxe depuis l’âge de 3 ans. Il y éprouve un grand sentiment d’appartenance et il le fait sentir dans toute la communauté. Sa langue maternelle française lui est très chère et en fait un excellent ambassadeur pour les francophones de l’Ontario.

Guillaume poursuivra ses études post-secondaires à l’Université Lakehead de Thunder Bay, dans le programme d’Administration des affaires. En allant à Thunder Bay, Guillaume, réalisera aussi un autre de ses rêves, celui de faire partie du Centre de développement de l’équipe nationale de ski de fond.

MEGAN ROY | École secondaire publique Louis-Riel

Megan-Roy-214x300.jpgPar son implication dans la vie scolaire et la vie communautaire, Megan fait preuve d’engagement et leadership dans tout ce qu’elle entreprend.

Faisant partie du programme des cadets de l’air depuis plusieurs années, Megan a été promue adjudante de première classe, ce qui signifie qu’elle est à la tête de plus de 200 cadets lors des rassemblements et cérémonies.

Megan est aussi une athlète hors pair, se distinguant particulièrement en athlétisme. En tant que membre du groupe Fillactive, elle a participé, avec les filles de son école à une panoplie d’activités physiques et sportives. D’ailleurs, ses intérêts pour le sport l’ont amené à participer aux championnats organisés par la Fédération des associations d’athlétisme scolaire de l’Ontario.

Elle a également participé aux Jeux franco-ontariens; à des tournois de balle-molle; elle fait du cross-country et a fait partie de l’équipe biathlon dans les cadets. Megan est récipiendaire « Or » du prix international du duc d’Édimbourg. Cette initiative est un programme d’encouragement à la jeunesse qui s’étend dans 144 pays.

Depuis la 9e année, Megan est membre du Gouvernement des élèves, dont elle a été la présidente lors de sa dernière année au secondaire.

Avec cette bourse d’études, Megan pourra se consacrer plus facilement à ses études et à ses entraînements en toute sérénité.

KHADIDJA YAYA | École secondaire publique L’Alternative

Yaya-Khadidja-271x300.jpgNouvellement arrivée au Canada, Khadidja fréquente l’école secondaire publique L’Alternative. Elle est attentionnée et se démarque par l’humanité dont elle fait preuve envers toutes celles et tous ceux qui la côtoient.

Khadidja apprécie et reconnaît l’importance du bilinguisme au Canada. D’autant plus, en tant que francophone, elle reconnaît l’importance de la préservation de la langue et des cultures.

La cohésion de groupe compte beaucoup pour Khadidja, c’est pourquoi elle a mis sur pied un comité se voulant au service du bien-être des apprenants de son école. Au communautaire, elle vient en appui aux autres en effectuant du bénévolat à la Résidence Saint-Louis et à l’hôpital Bruyère, à Ottawa, et plus récemment au Centre catholique pour immigrants (CCI) d’Ottawa.

Khadidja souhaite bientôt être admise au baccalauréat en sciences infirmières. Nous sommes persuadés qu’elle atteindra ses objectifs et l’encourageons à persévérer tout en poursuivant son rêve d’un jour, devenir médecin.

YASMINE ZEMNI | École secondaire publique Gisèle-Lalonde

Photo_YasmineZemni-248x300.jpg

Yasmine est une élève du baccalauréat international terminant ses études à l’école secondaire publique Gisèle-Lalonde. Dès son arrivée au Canada en provenance de Tunisie il y a quelques années à peine, elle s’est grandement impliquée dans son école ainsi que dans différentes organisations francophones de la province, Yasmine ne cesse de cumuler les succès.

Yasmine est présidente du Sénat des élèves du CEPEO. Son leadership envers la jeunesse et la francophonie ontarienne font partie de son quotidien. Son soutien aux organisations à but non lucratif et son engagement envers la jeunesse sont remarquables.

Yasmine s’intéresse beaucoup à la politique, elle aime parler et partager ses idées. Au niveau provincial, elle a fait partie de conseils ministériels, dont celui de l’ex-whip en chef du gouvernement fédéral, l’honorable Andrew Leslie, celui de la députée provinciale d’alors Marie-France Lalonde et enfin celui de l’honorable Mitzie Hunter, à l’époque ministre de l’Éducation.

Elle a aussi représenté les élèves des écoles du CEPEO en Argentine dans le cadre d’une simulation de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la Culture (UNESCO).

Yasmine a également eu l’occasion de représenter la jeunesse canadienne lors du Sommet Jeunesse du Canada du premier ministre Justin Trudeau durant lequel elle a pu discuter avec le premier ministre et ses membres du cabinet à titre consultatif.

Depuis le début du mois de mars, elle siège à l’Association des conseils des écoles publiques de l’Ontario (ACÉPO) comme représentante de la jeunesse par intérim.

Outre que ses engagements politiques, Yasmine a été la personne-ressource pour la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) afin de promouvoir la francophonie auprès de la jeunesse. Depuis plus de deux ans, elle siège aussi comme membre du jury d’Épelle-moi Canada (ÉMC). Ce rôle lui tient à cœur, car elle croit fermement en l’importance de bien manier la langue française dès un très jeune âge.

Yasmine est une féministe engagée. Elle a organisé un panel pour la Journée des femmes, le 8 mars dernier à son école. Elle s’est aussi livrée sur le sujet lors d’un TEDxTalk du TEDxUOttawaWomen. Bravo !

Déjà forte de nombreuses expériences, nul doute que son avenir s’annonce des plus prometteurs !