AccueilÉquité, droits de la personne et pluralismeCollecte de données sociodémographiques

Logo_Equite-et-droit-de-la-personne_Collecte-de-donnees-1-1024x165.jpg

Collecte, analyse et utilisation de données sociodémographiques des élèves de la maternelle à la 12e année du CEPEO

Dès cette année, nous commençons un chantier de transformation de nos structures, de nos pratiques, de nos attitudes et de nos actions afin de bâtir ensemble des espaces d’apprentissage encore plus équitables. Pour cela, nous travaillons à la l’élaboration d’une vaste collecte de données sociodémographiques destinée à l’ensemble des élèves du CEPEO d’ici 2023.

Sur une base volontaire, tous les élèves sont appelés à y participer. (Note: les parents et tuteurs des élèves en bas âge seront invités à compléter le formulaire avec leur enfant).

Réalisée à des fins d’équité, la collecte permettra au CEPEO d’adapter ses actions et d’ainsi avoir un impact sur la réussite scolaire et le bien-être des élèves à l’école. Travailler en matière d’équité et de droits de la personne en éducation, c’est créer les conditions nécessaires pour que chaque personne soit en mesure de réaliser son potentiel et de s’épanouir pleinement. De plus, des études menées par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) confirment que l’adoption de telles pratiques crée non seulement des sociétés plus justes, mais aussi plus prospères. C’est véritablement dans l’intérêt de tous.

Ligne de temps collecte

Pourquoi la collecte de données sociodémographiques?

La collecte de données sociodémographiques est un recensement scolaire destiné à tous les élèves de la maternelle à la 12e année. Les données recueillies nous permettront de déterminer les transformations nécessaires à nos structures et à nos pratiques afin de mieux appuyer chaque élève, à la fois dans son rendement scolaire et dans ses expériences d’appartenance et de bien-être à l’école.

Cette approche s’inscrit dans notre engagement envers le pluralisme pour assurer le respect et la valorisation de la diversité humaine et en faire un moteur d’innovation et de bien commun pour notre communauté scolaire.

Objectifs de la collecte de la collecte de données sociodémographiques :

  • Mieux connaître nos élèves et comprendre leurs perceptions
  • Déceler et éliminer les obstacles ou les barrières systémiques auxquels pourraient être confrontés nos élèves
  • Établir une base de référence permettant de faire le monitorage de nos progrès en matière d’équité, d’anti-oppression et d’inclusion
  • Mieux comprendre où investir nos ressources pour mieux aider tous nos élèves
  • Approfondir les liens de collaboration entre les membres de nos communautés scolaires.

Les fruits de ce travail sont en appui direct à la réalisation de notre vision : Être un créateur d’opportunités accessibles et équitables.

Questions fréquentes : document informatif

L’analyse de données

Ces données seront analysées sous forme désagrégée, c’est-à-dire que les données seront extraites de manière à permettre une analyse en fonction de facteurs tels que l’origine etnique, l’origine géographique, l’identité de genre ou la situation de handicap. Ces données désagrégées seront mises en lien avec :

  • les informations contenues dans les dossiers scolaires des élèves; et 
  • des données expérientielles et contextuelles recueillies au même moment que se fait la collecte des données identitaires en tant que telles.

L’utilisation de données désagrégées assure que ces données ne sont pas analysées sur une base individuelle pour chaque élève mais plutôt sur la base de grands regroupements, en fonction de dimensions sociodémographiques. Seule une telle approche permet  de déterminer s’il existe des tendances systémiques qui défavorisent les élèves selon certains aspects de leur profil identitaire ou sociodémographique. 

Pour repérer d’éventuelles tendances systémiques, on peut utiliser les données désagrégées (ou ventilées) afin de calculer : 

  • un indice de disproportion : une mesure de la surreprésentation ou de la sous-représentation d’un groupe au sein d’un programme, d’un service ou d’un rôle par rapport à sa représentation dans une population de référence déterminée.
  • un indice de disparité est une mesure des différences de résultats entre groupes qui consiste à comparer les résultats d’un groupe à ceux d’un autre.

Ce type d’analyse n’est pas effectué sur de petits échantillons où il serait possible d’identifier les individus dont les renseignements personnels sont utilisés. Cette nuance est importante car le calcul de tels indices n’est pas fait en vue de formuler de quelconques conclusions sur les élèves ou sur leurs groupes d’appartenance. Le calcul de tels indices permet aux institutions scolaires de repérer la présence de populations qui ne sont pas encore desservies de façons qui favorisent leur plein épanouissement.

Lorsque les expériences d’individus sont observées dans leur ensemble, il devient possible de comparer les expériences des personnes associées à une dimension identitaire, ou encore, un certain ensemble de dimensions identitaires, à celles d’autres sous-groupes ou au groupe dans sa totalité et de repérer des différences dans les tendances. C’est ce que permettent les analyses faites à partir de données désagrégées. 

Cadre d’analyse

Le cadre d’analyse des données employé par le CEPEO s’inspire du modèle développé par la Dr Victoria Bernhardt et de ses travaux sur l’impact de l’analyse des données sur l’amélioration continue des écoles. Ce cadre, axé sur la collecte et l’analyse des données sur échelonnée sur une longue période de temps, permet d’en arriver à un portrait global de la situation, ce qui représente la meilleure façon d’en arriver ensuite à l’élaboration d’actions conçues pour toujours mieux répondre aux besoins d’apprentissage de tous les élèves. L’adhésion à ce cadre d’analyse balise la collecte de données et contribue à en assurer un traitement à la fois éthique et scientifique. 

La représentation visuelle suivante permet de rapidement cerner les bases du modèle.

Entreposage et sécurité des données

Toutes les données recueillies auprès des élèves, de leurs parents, tuteurs et tutrices sont confidentielles et seront sécurisées en conséquence. 

La Loi de 2017 contre le racisme

Certains aspects de ce processus de collecte, d’analyse et d’utilisation des données sociodémographiques que prépare le CEPEO seront obligatoires à partir de 2023. La Loi de 2017 contre le racisme de l’Ontario exige que les organisations du secteur public instaurent ces pratiques afin d’être en mesure de repérer et de surveiller les disparités raciales, ceci en vue d’éliminer le racisme systémique et de faire progresser l’équité raciale.